Actualités
A la Une

Bénin : Dossouhoui se désole contre la sortie frauduleuse des engrais

Le ministre de l’Agriculture de l’Élevage et de la Pêche Gaston Dossouhoui, conjointement avec le Directeur général de la Police républicaine, Soumaïla Yaya, a animé un point de presse sur les intrants agricoles arraisonnés par les forces de sécurité lors de leur sortie frauduleuse. Au cours de cet exercice, Gaston Dossouhoui a exprimé sa désolation.

À la faveur du lancement de la campagne agricole 20 222 023, le gouvernement a subventionné le coût de cession des engrais. Une mesure qui vise à pallier la flambée des prix des engrais sur le marché. Profitant de cette faveur du Gouvernement et de ses partenaires, des commerçants se livrent à la réexportation de ces engrais. Ce faisant, ils enfreignent le communiqué conjoint des ministres de l’Agriculture, du Commerce, de l’Intérieur et de la décentralisation qui interdit formellement sorti des intrants agricoles du territoire national.

Saisissant l’occasion du point des saisies opérées dans le cadre de cette interdiction, le ministre Dossouhoui s’est exprimé en ces termes : « Quelques 54,5 milliards ont été nécessaires pour que le prix des engrais soit au niveau de 14 000 FCFA le sac. (…) Si cela est fait, c’est pour donner de la chance à nos producteurs cette année de saisir le marché régional très demandeur, en plus de ce que nous avons comme demande interne pour récolter et gagner tous les acteurs à la production. » Il rappelle également que c’est pour éviter la pénurie alimentaire, soutenir la sécurité alimentaire et faire gagner chaque producteur qui utilise ces intrants que le gouvernement a opté pour cette approche.

« Ceux qui s’adonnent à cette activité sont en train de mettre le pays à genou. Car, si nous avons une insuffisance de production, nous aurons des poches de disettes et le ventre affamé n’a point d’oreilles. Là où les gens n’ont pas à manger, il n’y a pas autres choses qui tiennent. Les conséquences sont fâcheuses », fait-il remarquer.

Il a fini par exhorter les populations à éviter d’anéantir des efforts du gouvernement en rappelant les numéros verts 113 et 166 pour informer, renseigner et décourager cette fraude.

Méchac A.

Ci-dessous le point des saisies opérées lors de la tentative de sortie frauduleuse d’engrais et intrants subventionnés

– 8 mai 2022 à Porga : 40 sacs de 50kg d’engrais dans 2 tricycles

– 16 mai 2022 : 45,950 Tonnes d’engrais NPK à  Malanville

– 18 et 20 mai 2022 à Datori : 3T d’insecticides en provenance du Togo

– 18 mai 2022 à Ouaké : 60,4 Tonnes d’engrais maïs  Sodéco, détenus par un malien

– 19 mai 2022 à Malanville :  1,250 Tonnes de NPK dans un véhicule à Immatriculation nigerianne

– 20 mai 2022 à Madékali :  57 sacs de 50kg d’engrais

– 21 mai 2022 à Djougou : 50 Tonnes d’engrais SODECO dans des camions à Immatriculation malienne

– 22 mai 2022 à Malanville dans la zone de Bodjékali :  40 Tonnes d’engrais

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité