Actualités

Semences : le CRSPAO évalue la mise en œuvre de la réglementation régionale des semences

Le Comité régional des semences et plants d’Afrique de l’Ouest (Crspao) a ouvert ce mercredi 8 juin 2022 sa septième réunion statutaire. Initié par le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricole (Coraf) pour le compte de la commission de la Cedeao, cette réunion, Afin de  faire le point de la mise en œuvre de la réglementation régionale harmonisée des semences en vigueur dans les 17 pays membres des espaces communautaires de la Cedeao, de l’Uemoa et du Cilss

Le comité régional des semences est l’instrument conjointement mis en place par l’Uemoa, la Cedeao et le Secrétariat exécutif du Cilss afin d’assurer la mise en œuvre des dispositions communautaires qui visent à encadrer le secteur des semences dans la sous-région et dans le Sahel. Il s’agit des règlements C/REG.4/05/2008/CEDEAO et n° 03/2009/CM/UEMOA dont l’application permet entre autres d’augmenter la production locale de semences de qualité, de faciliter leur commercialisation et leur mouvement transfrontalier, d’en accroître l’accès aux producteurs. Car comme le souligne Dr Abdou Tenkouano, Directeur exécutif du Coraf, les intrants de qualités contribuent de manière considérable à l’amélioration de la productivité agricole.

 7e réunion statutaire Crspao
Photo de famille des participants à la 7e réunion statutaire Crspao

En effet, le Crspao travaille à pallier le retard dans l’utilisation des semences améliorées par les agriculteurs dans la sous-région ouest-africaine et du sahel qui pourtant, d’après Françoise Assogba, Secrétaire général du ministère béninois de l’Agriculture, contribuent pour au moins 40 % de l’accroissement des rendements et constituent le premier facteur de l’intensification agricole. Cet état de choses justifie l’importance de mettre en place des principes communs qui favorisent l’accroissement de l’utilisation de ces intrants et d’en réglementer leur cession entre les pays qui ont en commun ce défi.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie régionale intégrée des intrants qui sous-tend ces réglementations, plusieurs actions ont été menées, notamment l’élaboration d’un manuel de procédures pour l’importation et l’exportation des semences afin de limiter les risques de propagation des nuisibles par le biais des échanges régionaux et internationaux des semences, l’actualisation du catalogue des semences pour 20 cultures prioritaires, etc. Ainsi, jusqu’au 10 juin, les participants à cette rencontre évalueront l’efficacité de la mise en œuvre des réglementations en vigueur, mais aussi s’outilleront pour relever de nouveaux défis pour l’amélioration de la situation des semences dans les pays d’Afrique de l’ouest et du sahel.

Méchac A.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité