ActualitésAfriqueagro-business

Horticulture : Le Kenya face à une baisse de revenu estimée à 58 000 000 $

Au Kenya, l’horticulture alimente représente l’une des filières les plus importante pour le développement de l’économie. Cependant, elle est confrontée depuis quelques mois à une chute au niveau de ses revenus. C’est ce qui ressort de l’analyse du Directoire de l’horticulture.

La filière horticole au Kenya est face à de grosses difficultés. Depuis le début du mois de janvier 2021, elle se trouve confronté à une baisse considérable au niveau de ses revenus. Les données du Directoire de l’horticulture retransmis par Businessdailyafrica ont révélé que les revenus de l’industrie ont chuté de 6,3 000 000 000 de shilling soit de 77 000 000 000 de shilling à 58 000 000 $ durant le premier semestre de l’année 2021. Une chute qui se justifie par la dégradation de la qualité des expéditions de ces deux filières vers l’Union européenne, entrainant ainsi un repli au niveau des prix d’écoulement selon Benjamin Tito, responsable du directoire d’horticulture.

Dans le rang des fleurs, le chiffre d’affaire a connu une baisse d’ordre de 8 000 000 000 de shilling pendant que les revenus au niveau des fruit chute jusqu’à 500 000 000 de shilling. Malgré sa forte contribution au Produit Intérieur Brute du Kenya (30%), la filière horticole ne demeure pas pour autant épargné des problèmes économiques. Actuellement, il ressort que seule la filière légume présente un bilan positif en raison de ses revenus en hausse de 3 000 000 000 de shilling entre janvier et juin.

Jocelyne KOUKPOLIYI

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :