ActualitésElevage

Ghana : 600 000 animaux de ferme menacés par la grippe aviaire

Le Ghana est de nouveau confronté à une nouvelle épidémie de grippe aviaire, la cinquième depuis 2007. À travers un communiqué publié vendredi 16 juillet 2021 par le ministère de l’Agriculture, l’épidémie touche plusieurs zones d’Accra, la vile capitale, notamment la Volta et le centre-ville.

Après une suspension de ses exportations vers certains pays européens, le Ghana devra à nouveau éviter d’exporter sa volaille vers ses voisins. En effet, le pays a enregistré durant la semaine écoulée, une nouvelle apparition de l’épidémie de grippe aviaire dans les régions du Grand Accra, du centre-ville et de la Volta. « Près de 6000 animaux sont déjà morts naturellement tandis que 4500 ont été abattus dans le cadre de l’opération de surveillance et de gestion de la maladie », a fait savoir Patrick Abakeh, directeur des services vétérinaires du ministère de l’Alimentation et de l’Agriculture.

Pour rappel, le virus s’était manifesté il y a environ trois mois au Niger et dans la ville de Lomé au Togo en juin dernier. Cette situation présente une grande menace sur la santé de près de 600 000 animaux. Ainsi, dans le but d’éviter cette propagation du virus, le gouvernement ghanéen a annoncé une totale interdiction « des importations de volailles et des produits dérivés en provenance des pays voisins où la prévalence de la maladie a été confirmée ».

Aussi, les mouvements, des volailles ainsi que ceux des produits dérivés en provenance des régions du Ghana touchées par le virus vers d’autres régions sont-ils interdits. Selon le communiqué du ministère de l’Agriculture, la direction des services vétérinaires prend toutes les mesures nécessaires pour contenir l’épidémie et éviter la propagation de la maladie à d’autres zones du pays ». À noter que cette apparition intervient dans une période de flambée généralisée du prix des produits de première nécessité.

 

Jocelyne KOUKPOLIYI

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :