ActualitésMonde

France : La journaliste spécialisée en agriculture Morgan Large victime de menaces

 

La journaliste Morgan Large de la région de Bretagne en France spécialisée dans les enquêtes sur l’agroalimentaire est sujette à des actes de malveillances pour avoir témoigné dans un documentaire. Dénonçant des atteintes à sa liberté d’informer, plus de 800 personnes ont protesté ce mardi 6 avril à Rostrenen dans les Côtes-d’Armor en soutien à celle-ci.

Des boulons d’une roue de sa voiture démontés, appels anonymes, menaces de mort, suspicion d’empoisonnement de son chien, dégradations des clôtures aux abords de sa maison… tant d’actes visant à mettre Morgan Large dans un état d’insécurité permanent. Après avoir témoigné dans le documentaire « Bretagne : une terre sacrifiée », diffusé sur France 5, le 17 novembre 2020 elle constate des actes malveillants visant sa personne, à commencer par une publication visée. « Après la diffusion du documentaire, la FNSEA Bretagne a publié une photo de mon visage sur Twitter, associée à une critique virulente du documentaire. », témoigne la journaliste qui bénéficie d’un imposant soutien de Reporters sans frontières et des Bretons. Au cours de la manifestation qui a réuni plus de 800 personnes le mardi 6 avril à Rostrenen, Morgan Large affirme qu’elle a « la sensation de devenir une cible ».

Selon Reporters sans frontières, ces pressions dateraient de plus longtemps qu’ils paraissent. « Depuis qu’elle enquête sur les subventions accordées à l’agro-industrie en Bretagne, elle et son média ont fait l’objet de pressions et d’actes d’intimidation à plusieurs reprises », déclare le média. Inès Léraud, une consœur de Morgane Large appuie ces faits : « C’est justement à partir du moment où je lui ai donné la parole dans ma série Journal breton, la fabrique du silence, sur France Culture, que nous avons commencé ensemble à avoir de sérieux soucis ». Un scénario similaire se serait produit sur une autre journaliste allemande. Souhaitant réaliser un reportage radio sur l’agriculture en Bretagne, elle aurait été « insultée, bousculée et suivie » par un agriculteur de Glomel.

N’ayant que la presse et les populations pour soutien, Morgan Large s’inquiète pour sa sécurité. « La prochaine fois, je vais vérifier quoi ? Qu’il n’y a pas le feu à ma maison ? », s’est-elle alarmée. Toutefois, cette situation inquiétante n’émousse pas la volonté de la journaliste de poursuivre son métier. Pour l’heure, le parquet de la ville de Rostrenen a pris en charge l’affaire.

  1. A.

Morgan Large lors de la protestation MEYER/AFP

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :