ActualitésMonde

France : Deux lois pour obliger à payer les justes prix aux producteurs

Désormais, les producteurs français disposent d’une protection légale qui rétablit la justice dans les négociations commerciales. En effet, il est un fait commun à tous les agriculteurs du monde que dans le processus de mise en marché de leur récolte, ils sont les moins rémunérés. Cet état de choses trouve son origine dans une répartition déséquilibrée des marges et de la valeur ajoutée entre producteurs, transformateurs et la chaîne de distribution. De plus, ils disposent de très peu de liberté pour défendre et soutenir leurs prix.

Très affectés par la situation, les agriculteurs français ont longtemps fustigé l’injustice sociale dont ils sont victimes et qui explique entre autres le désintérêt de la jeunesse pour le secteur. En réponse à leurs cris de cœur, une première loi a été adoptée en 2018. Dénommée Egalim 1, elle vise à payer le juste prix aux producteurs pour leur permettre de vivre dignement de leur travail, à renforcer la qualité sanitaire, environnementale et nutritionnelle des produits, à favoriser une alimentation saine, sûre et durable pour tous. Au titre des mesures instauré par cette loi, les agriculteurs ont désormais la latitude de proposer des contrats et des prix aux transformateurs et distributeurs sur la base d’indicateurs des coûts de production.

La Loi Egalim 1 fait également l’objet de contrôles et de sanctions, de facilitation de la renégociation des prix en cours de contrat, en cas de forte variation du prix des matières premières et de l’énergie pesant sur les coûts de production. Elle encadre également les seuils de vente à perte et préserve la sécurité financière des producteurs.

Une étude commandée par le gouvernement sur l’impact de la loi Egalim 1 a donné lieu à Egalim 2. Cette deuxième loi complète la précédente sur des aspects liés à la contractualisation des échanges commerciaux entre les agriculteurs et les transformateurs, distributeurs et restaurateurs.

Cet élan légaliste au profit des agriculteurs est un exemple pour les pays émergents dont l’économie est centrée sur l’Agriculture. De nombreux agriculteurs fustigent l’injuste loi de l’offre et de la demande qui mettent les acheteurs en position de force.

Méchac AWOKOLOIÏTO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité