Actualités

Bénin : Les 100 milliards du FNDA sont ouverts à toutes les filières agricoles

Le sixième numéro de Club de l’économiste animé ce jeudi 10 décembre a été consacré au financement de l’agriculture au Bénin. Pour la circonstance, le plateau a accueilli Valère Houssou, Directeur Général du Fonds National de Développement Agricole (FNDA) pour apporter plus de détails sur l’appui de 100 milliards accordé au fonds par le gouvernement pour booster l’agriculture. Occasion pour l’invité de préciser que toutes les filières phares et bien d’autres encore sont éligibles à cet abondement substantiel.

Au détour du Conseil des ministres du 29 juillet dernier, le gouvernement annonçait un appui financier de cent milliards de francs CFA accessibles sous forme de crédit afin de propulser le secteur agricole. Le Plan stratégique de relance du secteur a identifié comme filière prioritaire le maïs, le riz, l’ananas et l’anacarde pour accueillir ses interventions. Néanmoins, la contribution du FNDA, coordonnateur de cette initiative, à la promotion du secteur s’étend au-delà de ces filières. Aux dires du Directeur général, Valère Houssou, les filières telles que le coton, le soja, le manioc, le karité, le palmier à huile, l’arboriculture fruitière, l’aquaculture, la viande le lait ainsi que les œufs de table s’ajoutent à la liste. Une précision plutôt rassurante en ce sens qu’il offre l’opportunité à tous les porteurs de projets d’autres spéculations de bénéficier du crédit pour mettre en œuvre leur projet.

Afin de réaliser son ambition, le FNDA à travers son guichet 3 consacré à l’Accès aux services financiers au profit des promoteurs agricoles au Bénin en collaboration avec une dizaine de banques locales et une quinzaine de systèmes financiers décentralisés (SFD) s’active afin que les PME et PMI agricoles, les coopératives de producteurs et de transformateurs, les GIE de même que les petits exploitants agricoles qui disposent de l’IFU aient accès au financement de leurs projets à des taux annuels très bas (9 % pour les banques et 12 % pour les SFD). Ainsi, le directeur exhorte les bénéficiaires éligibles à se rapprocher des ATDA pour soumettre leur candidature et ainsi contribuer à l’essor de l’agriculture au Bénin.

Méchac AWOKOLOÏTO

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :