ActualitésAfriquePêche

Aquaculture : Vers une croissance de 28 % à l’horizon 2030 en Afrique Subsaharienne

Avec la croissance de la demande mondiale en produit halieutique, le secteur l’aquaculture verra naître de grandes opportunités en Afrique subsaharienne. La FAO et l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE) prévoient une croissance de l’ordre de 28 % d’ici 2030.

Depuis trois ans, l’aquaculture enregistre de bons scores au niveau mondial. La consommation annuelle de poisson par personne avoisine 20,5 kg selon le rapport de la FAO sur la « Situation mondiale des pêches et de l’aquaculture » (Sofia) paru en juin dernier. En Afrique subsaharienne, cette croissance de la demande s’accompagnera d’une offre plus conséquente les dix prochaines années. C’est en effet ce qui ressort de nouvelles perspectives agricoles annoncées le 05 juillet par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). D’après ce rapport, la filière devrait enregistrer un bond de 28 % durant la période 2021-2030.

Le secteur aquacole a connu, durant les dernières années, une forte progression et ses meilleurs moyens de développement en Afrique subsaharienne s’inscrivent dans le contexte mondial. Première source d’approvisionnement en poisson, l’aquaculture se hisse ainsi au premier rang devant la pêche de capture. Notons que la population subsaharienne consomme en moyenne 9 kg de poisson.

Jocelyne KOUKPOLIYI

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :