ACMA2Actualités

Acma 2 : Agriculteurs, SFD et Opérateur GSM posent les bases de la finance digitale

Dans le cadre de l’opérationnalisation de la finance digitale au profit de ses bénéficiaires, le programme Approche Communale pour le Marché Agricole phase 2 à travers ses sections TIC et Facilitations de l’accès au financement a réuni les différentes parties prenantes à ce projet. C’était du 2 au 3 février 2021 à l’Hôtel « Les Oliviers » de Porto-Novo.

Afin de mieux définir les paramètres de la mise en œuvre de la finance digitale au profit des acteurs agricoles, les bénéficiaires du programme Acma 2, les systèmes financiers décentralisés, les représentants des opérateurs de téléphonie mobile Moov et MTN, ont assisté à l’atelier d’échange initié à cet effet. Convaincu que l’inclusion financière que favorise l’utilisation des téléphones dans les transactions financières entre les institutions de microfinance agricole et leurs clients, ces différentes parties prenantes ont exposé les facilités et prérequis qui à leur actif pour favoriser l’adoption effective de la finance digitale par les agriculteurs. « Pour mieux convaincre tous les participants, nous avons parlé du dispositif que le programme Acma 2 a mis en place notamment les Pôles d’Entreprise Agricole, la réorganisation des coopératives, la facilitation du crédit et l’instauration d’un système de TIC très performant », précise Colette Kiki Houeze Biga, spécialiste de l’accès au financement pour le programme Acma 2.

« Nous faisons en sorte que les services soient à portée du client jusqu’au dernier kilomètre »

A la faveur des balises posées et des commodités propres à chaque partie, les SFD et opérateurs de téléphonie mobile adhèrent à l’initiative du programme. Pour ce faire, Ils ont apporté des éléments de garanties afin de rassurer les acteurs économiques agricoles sur l’accompagnement qui leur sera donné au-delà des contraintes du monde rural. « La Fececam s’est dotée de sa plateforme de finance digitale, et nous pensons qu’en tant que SFD, nous sommes conscients de la chose et nous faisons en sorte que les services soient à la portée du client afin qu’il puisse facilement faire ses opérations » a laissé entendre Harry Houndégla, Chef service développement et instrumentation à la Fececam Bénin.

Du côté des OTM également, tout est mis en œuvre pour l’appropriation de ces solutions de financement. « Dans le cadre de cet atelier, on a énuméré plusieurs actions. La première est de permettre à toutes les coopératives de détenir un numéro de paiement de masse. La deuxième est de permettre aux SFD d’avoir des plateformes de paiement pour faciliter les transactions avec les acteurs. Désormais plus rassurés de la rapidité et de la sécurité qu’apporte la digitalisation des transactions financières, les acteurs représentés prennent l’engagement d’adhérer à la finance et de porter le message à leurs collègues à la base. La phase pilote de ces actions est annoncé pour le mois de mars.

Méchac AWOKOLOÏTO

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :