ACMA2Actualités

Acma 2 : Antonie De Kemp salue les progrès des bénéficiaires

Une délégation de l’Ambassade des Pays-Bas près le Bénin, dirigée par Antonie De Kemp, directeur de la Coopération entre le Bénin et les Pays-Bas a effectué une mission de suivi du 3 au 4 mars 2021 à travers les différentes zones d’intervention du programme. Occasion pour les diplomates d’apprécier les impacts des actions et des Infrastructures économiques et marchandes (IEM), sur les activités économiques et le quotidien des bénéficiaires.

Composée de Rob Groot le Directeur du Développement des Initiatives et Partenariats stratégiques de IFDC, de Peter Ploeger, Contrôleur de gestion à l’Ambassade et de Clément Edah, Chargé d’Affaires et Expert en sécurité alimentaire à l’Ambassade, la délégation était assistée d’une équipe du programme Acma 2 dirigée par Constant Dangbégnon, Coordonnateur du programme et son adjoint Alexis Ntamavukiro, et de plusieurs autres cadres du programme. Elle est allée s’enquérir des progrès enregistrés par les acteurs économiques agricoles grâce à l’accompagnement du programme. Pendant deux jours, elle a fait le tour de plusieurs Iocalités dans les quatre départements d’intervention d’ACMA2, où elle a eu l’occasion de toucher du doigt, les prouesses des agriculteurs, des transformateurs et des commerçants dans les spéculations poisson, maïs, soja et manioc.

Au cours de la première journée de son périple, la délégation s’est d’abord rendue à Adjarra, où elle a visité l’exploitation de Bienvenu Monnou, jeune pisciculteur accompagné par le programme puis le centre de regroupement et de commercialisation de poisson de Mèdédjonou à Adjarra, le magasin de stockage de maïs d’une capacité de 500 tonnes à Ouinhi puis le magasin de stockage de 1000 tonnes de maïs de Kétou. Le jour suivant, la délégation de Antonie De Kemp est découvrir le magasin de stockage de semence de soja d’une capacité de 100 tonnes à Magoumi dans la Commune de Glazoué et enfin l’unité de transformation de manioc en Gari de Gankpétin dans la commune de Dassa Zoumè.

« Les bienfaits de ce joyau du programme Acma 2 sont innombrables. »

Ces différents équipements construits par le programme Acma 2 grâce au financement du Royaume des Pays-Bas, avec la contribution des communes qui les abritent se sont révélées très bénéfiques pour les acteurs économiques agricoles qui en bénéficient. À toutes les étapes, les bénéficiaires eux-mêmes ont assuré à la délégation que leur exploitation a solutionné de nombreux problèmes auxquels faisaient face les agriculteurs. Ils ont été très nombreux à saluer l’initiative soutenue par l’État néerlandais. « Les facilités que nous trouvons concernent d’abord l’utilisation réduite du charbon de bois ou des coques de palmistes. Ensuite nous nous sentons désormais libres de vaquer à d’autres occupations lorsque nos poissons sont au four […] ; de plus, ils ne carbonisent pas sous l’effet de la chaleur et présente un aspect plus attrayant », témoigne Isabelle Kuevi, présidente des mareyeuses d’Adjarra au sujet des fours améliorés Thiaroye installés sur le centre de regroupement et de commercialisation de poisson.

À Kétou, ce sont les agriculteurs qui louent la justesse de la mise en place du magasin de stockage en ce sens qu’il corrige la discrimination dont ils étaient victimes sur les marchés rémunérateurs de vente de maïs de leur localité. Aussi utile pour les activités de warrantage, ce magasin leur sert de fond de sécurité en temps de soudure. Et à Gankpétin, ce sont les femmes qui témoignent des progrès qu’elles notent dans leur quotidien. « Les bienfaits de ce joyau du programme Acma sont innombrables. Grâce à cette infrastructure et aux diverses formations, nous produisons du Gari de meilleure qualité. Aujourd’hui nous avons pu nous offrir la coordonnatrice, une autre collègue et moi des motos pour effectuer les livraisons à nos clients », raconte Valérie Atchèdo, présidente du groupement Sonagnon.

Les mots de satisfaction de Antonie De Kemp

Après deux jours de périple et d’échange direct avec les acteurs, le Directeur de la Coopération de l’Ambassade des Pays-Bas près le Bénin s’est réjoui de l’impact des interventions du programme Acma 2 auprès des bénéficiaires. Soulignant l’importance de ce programme pour l’Ambassade, il a reconnu que les objectifs poursuivis notamment en termes d’amélioration des revenus aux bénéficiaires sont atteints. À l’en croire, plusieurs actions identifiées comme défis devront être approfondies. « J’ai aussi vu des défis communs, premièrement c’est l’accès au crédit. Deuxièmement, c’est l’accès aux intrants et troisièmement utiliser la capacité des sites. » Dans ce sens, les bénéficiaires eux-mêmes conscients des enjeux prennent des initiatives afin d’atteindre tout le potentiel des infrastructures mis à leur disposition.

Méchac Awokoloïto

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :