Actualités

Maroc : le pays est cité comme un pilleur de ressources halieutiques

Plus de 4000 tonnes de poulpe et 1500 tonnes de poisson Lasarka ont été capturées juste au cours de l’été 2020 dans la ville portuaire de Dakhla. Ce sont les chiffres préoccupants évoqués par la chaine de télé allemande Deutche Welle pour tirer la sonnette d’alarme sur la surexploitation des ressources halieutiques du Sahara occidental. En réalité, cette ville est reconnue pour son grand potentiel en ces ressources. Comme l’a souligné la chaîne, il produit 65 % de la richesse nationale de poisson, mais sans ignorer l’impact de cette capacité sur la disponibilité de ces ressources.

Cette situation est au cœur des préoccupations du Front Polisario qui a engagé des poursuites judiciaires contre le pillage illégal des ressources naturelles du Sahara occidental. On annonce d’ailleurs une décision de la Cour de Justice de l’Union européenne sur la question et précisément contre l’accord de libre-échange et l’accord de pêche après les violations en 2016 puis en 2018 des décisions de la même Cour. Plusieurs autres voix s’élèvent pour dénoncer cette surexploitation orchestrée par le Maroc, notamment celle de l’Union de la jeunesse sahraouie. Seulement,  il faudra encore pour ceux d’attendre jusqu’en juin ou juillet pour une véritable réponse de la cour face à la problématique.

  1. A.
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :