ActualitésAfrique

Maïs : les scientifiques développent une technique  pour prédire les rendements

Une étude publiée dans la revue Scientific Reports en novembre dernier révèle qu’il est possible de prévoir la qualité du rendement des productions de maïs à six semaines des récoltes. Cela est possible grâce à une technique d’observation intra-saison effectué en Tanzanie et influencée par des évènements climatiques qui surviennent dans des intervalles consécutifs de 5 jours.

Les agriculteurs pourront désormais prévoir avec précision les quantités de maïs à récolter sur leurs exploitations grâce au modèle d’observation de plusieurs évènements climatiques ainsi que des données sur les rendements des années qui ont précédé. Cette approche développée et expérimentée en Tanzanie se présente comme un véritable outil de planification des activités culturales. L’étude précise que les conditions sèches déterminées par le nombre de période de plus de cinq jours consécutifs de soleil impactent négativement les rendements.

Selon Rahel Laudien, principale auteur du rapport d’étude, tous les pays peuvent adapter cette technique de prévision à leur contexte. Même si ceux-ci disposent seulement des données sur les rendements limités à une période de même que des données climatiques sur un espace plus large que la zone de culture concernée. « Les prévisions de rendement doivent être toujours associées à d’autres sources telles que les connaissances locales sur les problèmes telles que l’apparition des ravageurs et des maladies », ajoute –elle.

 Méchac Awokoloïto

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :