ActualitésPêche

Tilapia guinéensis, espèce rare produit à Djrèrègbé

Pendant que la tendance générale est à la production du tilapia mono-sexe, certains pisciculteurs se sont engagés à produire du tilapia mixte non seulement en vue d’offrir le choix aux consommateurs mais aussi pour pérenniser l’espèce. Dans cette perspective, la ferme Agro-piscicole Marvellous Divine située à Djèrègbé se distingue par la production du Tilapia guinéensis, une espèce rare mais qui est très prisé par les autochtones dans la mesure où, il est souvent pêché au lac.

Une nouvelle tendance gagne peu à peu les rangs des pisciculteurs au Bénin. Il s’agit de la production du Tilapia mixte avec des espèces qu’on retrouve aussi bien sur les fermes que dans les lacs.. À Djèrègbé dans le département de l’Ouémé, c’est la ferme Agro-piscicole Marvellous Divine qui s’est engagée depuis quelques années dans la production du poisson Tilapia guinéensis, une variété mixte habituellement pêchée dans le lac et très apprécié par les consommateurs locaux. Aux abords des cours d’eau et sur les marchés, les populations fourmillent autour des étalages de poissons Tilapia fraichement pêchés des cours d’eau voisins, avec une attention particulière au Tilapia guinéensis dont les écailles sont plus ou moins noir et un peu chromées. Son potentiel de reproduction en élevage s’est révélé aux pisciculteurs de la ferme Marvellous Divine qui se sont lancés dans la production extensive de cette espèce et pour plusieurs raisons.

Plus de 1,5 tonnes de production par étang par an

Installé sur une superficie de plusieurs hectares, la ferme Agro-piscicole Marvellous Divine s’est dotée de 5 étangs de 100 et 200 m² avec des cages de filets pour accueillir ses populations de Tilapia guinéensis. Dans ces nouveaux cadres, les poissons ne subissent aucun traitement hormonal afin de préserver leur patrimoine génétique. Selon Abraham Akplé, directeur de ladite ferme, cette option se justifie principalement par la capacité de reproduction de ces poissons. Et pour cause, le Tilapia guinéensis pêché au lac fournit jusqu’à quatre cents (400) alevins toutes les trois semaines, périodicité de son cycle de ponte. Soumis à une alimentation régulière, ces poissons atteignent chacun au bout du cycle de six mois un poids marchand de plus de 350g pour une production d’une tonne et demie par étang. Actuellement, elle compte plus de huit mille (8000) tilapias guinéensis de toute taille confondues. Progressivement cette ferme implémente l’une de ses visions qui est la promotion à grande échelle du poisson Tilapia Guinéensis par sa commercialisation massive au niveau local et international.

Des journalistes spécialistes des questions agricoles, entretenus par les promoteurs de la ferme Marvellous Divine à Djèrègbé

Du poisson naturel, mixte et sans risque pour la santé humaine

Le traitement hormonal auquel sont soumis les poissons Tilapia en vue d’accroitre leur poids pour l’exportation ne favorise aucunement la pérennisation de l’espèce. De plus, du fait des aléas liés à l’activité, les pisciculteurs ne repêchent pas toujours les mêmes quantités initialement mises dans les étangs à l’empoissonnement. De ce fait, le rendement numérique est limité au meilleur des cas à la même population qu’en début de cycle.

En optant pour le tilapia guinéensis, la ferme Agropiscicole Marvellous Divine pallie cette limite en s’offrant l’opportunité de renouveler constamment la population de ses poissons sans recourir à l’achat d’alevins pour empoissonner ses étangs, mais aussi de contribuer à l’atteinte de la sécurité alimentaire en mettant sur le marché des poissons de qualité. Le tilapia du lac « ne présente aucune conséquence pour la santé humaine, parce qu’elle ne subit aucun traitement chimique », précise Abraham Akplé. Il ajoute par ailleurs que ces poissons possèdent beaucoup d’éléments nutritifs, notamment la protéine retrouvée sur bien d’autres aliments d’origine animale. Ainsi, elle se positionne comme une bonne adresse pour s’approvisionner en poisson de qualité et sain en toute saison.

La tendance étant de plus en plus à la consommation du bio, le tilapia guinéensis de la ferme Marvellous Divine constitue une aubaine pour les consommateurs des produits halieutiques du Bénin et d’ailleurs.

Méchac AWOKOLOÏTO

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :