ActualitésAgro-foresterie

Bénin : Des scientifiques se penchent sur le développement de la filière palmier à huile

Axées sur le thème « La promotion des chaînes de valeur ajoutée du palmier à huile : point des recherches à l’Inrab et perspectives », les journées scientifiques de l’Institut National des Recherches Agricoles Bénin (Inrab) sur le palmier à huile ouvert le 24 novembre 2020 à l’Hôtel Le Pacha à Pobè ont connu leur epilogue le 26 novembre. Ces trois jours meublés d’ateliers et de descente sur le terrain pour capitaliser les acquis de recherche et les innovations technologiques sur le palmier à huile au Bénin augurent de grandes perspectives pour la filière et pour tous ses acteurs.

Couvrant presque le tiers du marché des huiles végétales au Bénin, l’huile de palme ploie tout de même sous la forte pression de la demande du marché. Vu l’importance économique de cet oléagineux pour les populations du sud Bénin, le Centre de Recherches Agricoles Plantes Pérennes (CRA-PP) de l’Inrab a mené un ensemble de recherche sur le matériel végétal et les technologies de production pour une amélioration continue des variétés des graines de palmiers à huile et pour garantir une productivité toujours plus accrue. Ainsi, les trois jours d’activités ont permis à la soixantaine de participants venus des différentes structures étatiques ainsi que des projets et programmes dédiés à la filière, prendre connaissance des résultats impressionnants et paquets technologiques générés par l’Inrab et qui méritent d’être mis à échelle.

Une pluralité d’innovation développée dans le secteur

Pour toucher du doigt ces solutions, les participants ont visité trois sites stratégiques de la recherche sur le Palmier à huile notamment la chaîne de production de semences et de la pépinière du CRA-PP, un champ semencier avec une parcelle de collection de ressources génétiques puis un site d’essai d’évaluation variétale. À la première étape, les participants ont découvert le potentiel des semences du CRA-PP ainsi que sa démarche qualité alignée sur le Système de Management de Qualité (SMQ) et conforme aux exigences de la norme ISO 9001 version 2015. Ceci pour fournir aux pépiniéristes et aux agriculteurs ruraux, des semences agréées pour renouveler leur palmeraie. Sur le deuxième site, ils se sont imprégnés de la méthode d’isolement de l’inflorescence femelle et du processus de fécondation artificielle sur le palmier à huile qui permet d’avoir un régime à graines homogènes destiné à la production de semences de qualité. Enfin, ils ont découvert sur le site essai d’évaluation variétale six (06) types de variétés développés pour leur tolérance à la sécheresse ainsi qu’à la fusariose et au ganoderma.

Les technologies générées motivent de grandes perspectives pour le secteur. Dans l’optique de trouver des solutions encore plus performantes en attendant les prochaines journées, les chercheurs de l’Inrab s’engagent à poursuivre les activités de recherches sous plusieurs angles notamment dans l’amélioration génétique du palmier à huile pour sa résistance face aux maladies, ceci pour des rendements d’au moins 18T/ha, la mise en place des systèmes de production et de fertilisation, la protection des végétaux puis dans la transformation.

Méchac AWOKOLOÏTO

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :