ActualitésAfrique

Algérie : La production aquacole bat ses records en 2020

Le secteur de la production aquacole algérienne a enregistré en 2020 une forte  croissance soit plus de 1500 t de produits halieutiques obtenu en comparaison à l’année qui a précédée (612 tonnes). C’est le résultat d’une série d’actions enclenchée le long du littoral et qui selon les autorités du secteur pourrait permettre de tutoyer les 2500 t avant la fin de l’année.

La wilaya de Chlef en Algérie (division administrative située dans la zone littorale) a été le théâtre des prouesses dues à l’effort conjugué des autorités du secteur de la pèche et de la production aquacole et des fermiers. De 2019 à 2020, la production halieutique a connu une croissance de plus de 900t, favorisé par l’installation de 8 fermes d’élevages halieutiques. Ainsi, les volumes et les variétés de poissons mis sur le marché croissent et suscite l’intérêt d’autres wilaya qui y viennent s’approvisionner. Pour les acteurs du secteur, il s’agit-là d’une avancée majeur au regard de leur ambition de combler un déficit causé par les conditions climatiques peu reluisantes dont a été victime la région sur une longue période.

Ces résultats stimulent davantage la volonté des autorités à injecter plus de ressources pour booster ce début de croissance. Pour cela, deux autres fermes installées il y a peu viennent renforcer les  8 autres et permettront, selon les prévisions, d’atteindre 2500t de produits halieutiques à la fin de l’année. Plusieurs autres projets sont en préparation pour accroitre les rendements. Les acteurs nourrissent donc de grands espoirs à travers ces actions dont les impacts vont au-delà de la croissance économique. Selon des propos recueillis auprès des autorités locales, l’augmentation de la production halieutique a permis de réduire considérablement le taux de chômage dans la région. Ces réussites qui certainement croitront davantage font ainsi objet d’inspiration pour tous les autres pays d’Afrique désireux d’améliorer leur rendement agricole.

Notons que l’Algérie se positionne parmi les pays où la production halieutique est prometteuse en Afrique. Avec une tendance qui évolue depuis 2015, le taux de croissance a atteint 21,4% en 2018 et les dernières données présagent d’une évolution avoisinant 8% de la production aquacole globale. A l’instar de l’Egypte, premier producteur africain avec 1,9 million de tonnes par an, l’Algérie entend devenir une référence dans le secteur sur tout le continent.

Méchac AWOKOLOÏTO

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :