ActualitésAfriqueEnvironnement

Afrique : Des pesticides prohibés en Europe déversés sur le continent

Selon une enquête de Public Eye, un certain nombre de pesticides déclarés nuisibles par l’Europe sont produits par ce dernier et déversés dans plusieurs pays du continent Africain. Une situation qui soulève un grave problème de santé publique et qui devrait attirer l’attention des autorités sur une législation plus rigoureuse en la matière.

Les chiffres que dévoile le rapport d’enquête menée par la structure anciennement appelé Déclaration de Berne sur les exactions des industries agrochimiques du vieux continent sont inquiétants. En 2018, plus de 81 000 tonnes de ces substances jugées nuisibles pour l’Europe sont produites et exportées par le Royaume-Uni, l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas, la France, l’Espagne et la Belgique. Il s’agit essentiellement de l’Atrazine, du paraquat, dudichloropropène, du cyanamide, etc. Ainsi, plus de 20 pays africains laissent ces produits entrer dans leur agriculture, alors qu’elles avaient été exclues pour leur dangerosité et donc pour l’avenir de l’agriculture africaine et l’environnement avec à la clé de graves maladies.

D’après le biologiste et délégué général de Justice Pesticides, Arnold Apoteker, les pesticides sont « tous des poisons, disséminés en quantités importantes sur des surfaces considérables ». Ils perturbent le système endocrinien de l’enfant et ralentissent sa croissance. Ils provoquent des dommages au cerveau, en particulier pour les jeunes ou des fœtus, la maladie de Parkinson, les cancers comme la leucémie, la stérilité et bien d’autres conséquences dus à l’exposition à plusieurs de ces substances en même temps.

Ainsi, ce constat fait ressortir la faiblesse de la législation des pays africains. Et pour cause, les pays exportateurs s’alignent sur la règlementation relative au Consentement Préalable Informé des Etats importateurs. La souveraineté de ceux-ci sur la question n’est donc pas mis en cause. On est porté à se demander si la santé humaine et l’environnement doivent payer le prix de la recherche d’un rendement agricole toujours plus performant.

Méchac Awokoloïto

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :