Actualitésagro-business

FNDA : Sept banques et 15 SFD s’engagent pour le financement agricole

Créé pour être  le catalyseur du financement du secteur agricole dans la nouvelle dynamique implémentée par le gouvernement béninois, le Fonds National de Développement Agricole (FNDA) s’est véritablement engagé dans sa mission en signant ce mardi 08 septembre, une convention de partenariat avec sept banques  et 15 Système Financier Décentralisé (SFD).

Depuis des décennies, le développement de l’agriculture au Bénin se heurte à la problématique du financement qui était soit inexistant soit inadapté pour les entrepreneurs agricoles, soit présentant trop de risques pour les structures financières. Face à cet éternel problème qui plombe les diverses initiatives et projets dans le secteur, le gouvernement a trouvé la parade en mettant sur pieds le Fonds National de Développement Agricole (FNDA) afin de faire de l’agriculture un secteur d’investissement massif. Sous le coup des reformes depuis 2017, cette institution est aujourd’hui à la croisée des chemins et entend assurer la liaison entre les promoteurs agricoles, est les institutions financières.

Sous la supervision du ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, le directeur du FNDA Valère Houssou a paraphé le document qui permet à sa structure d’assurer pleinement son objectif qui est de promouvoir l’investissement privé dans le secteur agricole et de l’orienter par des subventions ciblées et des instruments financiers adoptés, vers des activités qui permettent une meilleure exploitation du potentiel agricole national et qui contribuent à l’amélioration des revenus agricoles et à la sécurité alimentaire en encourageant la promotion des filières agricoles. « Ensemble, nous pouvons désormais transformer notre agriculture à travers un outil innovant de financement » s’est réjoui Valère Houssou, directeur général du Fonds National de Développement Agricole.

Le ministre de l’agriculture s’est dit satisfait de cette étape cruciale que vient de franchir le FNDA à un moment où, le secteur agricole est fortement touché par les conséquences de la pandémie du coronavirus. Pour Gaston Dossouhoui le vrai défi est que « tout le monde profite de cette opportunité pour investir massivement dans l’agriculture ». Rappelons que dans la vague des mesures d’accompagnement des acteurs agricoles en ces temps de Covid-19, le Gouvernement avait doté le FNDA d’un montant de 100 milliards FCFA qui servira entre autres à refinancer au taux de 2% les institutions financières engagées avec le FNDA dans le financement agricole et de garantir 50% des prêts qui seront alloués aux entrepreneurs agricoles.

 

André Tokpon

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :