Agro-foresterie

Bénin : La filière palmier à huile dotée d’un programme de développement

Dans la droite ligne de sa politique de réforme du secteur agricole, le gouvernement béninois a entrepris de doter les différentes filières d’un programme national de développement qui servira de cadre et de boussole à l’essor des produits agricoles.  Après les filières ananas, mais manioc, anacarde, cultures maraichères, viande et lait, œufs de consommation, aquaculture, Soja, etc…, c’est la filière palmier à huile qui s’est vu dotée du précieux document le jeudi 30 juillet 2020 sous l’égide du ministre de l’agriculture Gaston Dossouhoui.

Ce programme national de développement de la filière palmier à huile a suivi quatre étape d’élaboration qui a permis d’associer tous les acteurs de la filière notamment les producteurs et les  cadres des Agences Territoriales de Développement Agricole (ATDA) 5, 6 et 7 a confié Glawdys Tossou directrice générale de l’ATDA 6,  chef de file de cette filière. Ce qui permet au président de la fédération des producteurs Arouna Lawani d’affirmer que ce  programme national de développement apportera un souffle nouveau à tous les efforts consentis depuis plusieurs années pour faire participé la filière palmier à huile à la croissance économique du pays. « Notre engagement pour la réussite de ce programme est sans faille » a-t-il dit.

Depuis plusieurs décennies, la filière palmier à huile du Bénin est secouée par des crises répétitives au niveau des coopératives d’aménagement rurales. Ce qui a longtemps bloqué les différentes initiatives de développement de cette filière qui jadis, faisait la gloire de l’agriculture béninoise. Le gouvernement a donc pris soin de régler définitivement cette crise avant de mettre en place le présent document stratégique pour le développement de la filière.

Le ministre de l’agriculture entouré de la DG/ATDA 6 et du président de la FNPPH

Tout en rappelant la place primordiale qu’occupe l’agriculture dans l’économie béninoise, le ministre Gaston Dossouhoui a insisté sur le fait que 25% des fonds d’investissements à partir de 2021 soit consacré à la fourniture Plants sélectionnés à coût réduit aux producteurs. Il a rassuré que les dispositions sont prises pour que les vieux démons ne viennent encore hanter cette filière qui jouera un rôle prépondérante dans l’économique agricole du Bénin.

A. T

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :