Actualités

Bénin : Vers l’opérationnalisation du Système intégré des statistiques agricoles et alimentaires

Uniformiser les données du secteur agricole pour permettre aux décideurs et aux acteurs d’apprécier l’impact des réformes en cours dans le secteur, pour mieux définir celles à venir, tel est entre autres, l’objectif poursuivi par le gouvernement béninois en lançant ce jeudi 25 juin à la faveur d’un atelier à Cotonou, le Système national Intégré des Statistiques Agricoles et Alimentaires (SNISA). Initié conjointement par le Ministère de l’Agriculture et celui du Plan et du développement, le SNISA vient sonner le glas de la disparité remarquée dans la production de données statistiques agricoles au niveau local.  

Axé sur le thème « Renforcer la coordination des activités de production des statistiques agricoles pour mieux rendre compte des effets des reformes dans le secteur agricole », cette rencontre a connu la participation des acteurs clés du secteur agricole au Bénin sous la supervision du ministre de l’agriculture Gaston Dossouhoui. Selon les propos du Directeur de la Statistique Agricole, Yves Césaire AJAVON, ce séminaire marquant la première session ordinaire du SNISA met fin à la confusion causée par des chiffres peu fiables fournies par des acteurs privés. Il permettra donc de sortir les statistiques agricoles de la léthargie dans laquelle elles végètent depuis 1994.

Lire aussi : Bénin : Validation de la stratégie globale du module de base du RNA

 

«  La règle par pays c’est qu’on s’adresse à l’institut de statistiques de chaque pays pour avoir des informations qui sont agrégées au niveau mondial et publiées par la FAO » a confié Jean ADANGUIDI le représentant du Représentant résident par intérim de la FAO au Bénin. L’opérationnalisation de ce système est porteuse de grand espoir pour les acteurs et décideurs notamment sur l’amélioration de la qualité, la disponibilité en temps réel et la pertinence des informations produites par le système statistique national.

Le parterre d’acteurs du secteur agricole au lancement du SNISA, ce jeudi 25 juin 2020

Le ministre de l’agriculture attend donc énormément du SNISA, car il est motivé par la volonté du Gouvernement d’instaurer un système permanent de collecte efficace et novateur en vue de satisfaire les besoins des acteurs agricoles et autres organismes demandeurs en données fiables sur les filières agricoles. Cette l’initiative entre dans la droite ligne du Recensement National Agricole (RNA) exécuté les années précédentes et dont les résultats attendent d’être publiés.

« La stratégie de coordination des activités de collecte devra s’appuyer sur les dispositions légales en vigueur pour règlementer le cadre méthodologique de production des données susceptibles d’être diffusées aux utilisateurs de données. S’agissant du financement, (…) le gouvernement a donné l’exemple en finançant intégralement la mise en œuvre du module de base et des modules complémentaires de recensement national de l’agriculture. » a ajouté le ministre Gaston Dossouhoui en précisant que le gouvernement appuie également les dispositions techniques au niveau central comme au niveau décentralisé.

 

Méchac AWOKOLOÏTO

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :