Afrique

Afrique de l’Est : Les dégâts causés par les criquets pèlerins ont atteint un seuil critique

En proie à une invasion de criquets pèlerin depuis quelques mois, l’Afrique de l’Est est à la limite d’une situation de crise. Les ravages des essaims de criquets pèlerins ont atteint des proportions inquiétantes d’après le cabinet d’analyse de données agricoles Gro Intelligence. Selon les estimations du cabinet, plus de 25 millions d’hectares de terres cultivables sont affectés en Éthiopie, au Kenya et en Somalie.

« Environ 18 millions d’hectares, soit environ 84 % des superficies arables en Éthiopie sont touchées par les criquets pèlerins tandis qu’au Kenya et en Somalie respectivement 33 % et 85 % des cultures sont menacées », détaille-t-il dans un rapport relayé par Bloomberg.

Alors que la crise sanitaire liée au coronavirus ralentit les opérations de pulvérisation aérienne, les pluies bien réparties et les conditions idéales pour la reproduction fin mars ont contribué à augmenter la taille des populations acridiennes dans la région.

D’après l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), il est urgent d’accroître les efforts dans la lutte contre les criquets pèlerins dans cette zone qui est déjà fragilisée par des chocs climatiques et des conflits.  Cette situation serait des plus dévastatrices qu’ait connues la corne de l’Afrique depuis un demi-siècle avait déjà alerté l’institution en début d’année.

André Tokpon

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :