agro-business

ACMA 2 : Le département des collines accueille ses premières IEMs

Le programme Approche communale pour le Marché Agricole-phase 2 (ACMA 2) effectue depuis ce mardi la visite de quelques infrastructures économiques et marchandes qu’il a réalisées dans le département des collines. L’étape de Dassa-Zoumé déroulé ce mercredi a été consacrée au Centre de production et de conservation de piment de Kèrè, puis à celui de transformation de manioc en Gari de Gankpétin.

Accompagnée des maires des communes de Dassa Zoumè et de Ouèssè, la délégation du programme ACMA 2 dirigée par Alexis Ntamavukiro, l’Adjoint du Coordonnateur  est allé constater l’achèvement des travaux de construction des IEM entrepris dans les collines dans le cadre de la phase en cours et procéder à leur réception. C’est le Centre de production et de conservation de piment de Kèrè qui a reçu en premier la délégation. Sur les lieux, c’est une foule de femmes et d’hommes dans une joie débordante qui ont accueilli les hôtes. Celle-ci représente 19 groupements et coopératives agricoles qui exploiteront le site flambant neuf. Il est installé sur un terrain de 19ha et est constitué d’un bloc administratif avec salle de réunion, des paillotes, un magasin de 8 tonnes de capacité de stockage, une aire de séchage, 5 forages à laquelle sont reliés 47 points de puisage ainsi que des dépendances. Pour galvaniser davantage les producteurs de piments, le centre a été doté d’un lot de matériel d’arrosage et de séchage.

À l’étape du centre de transformation de manioc en Gari de Gankpétin, le scénario était le même avec la liesse des bénéficiaires. Cette fois également, ce sont aux femmes transformatrices et commerçantes de Gari que revient l’exploitation du nouveau joyau. Il est doté d’un bloc administratif avec salle de réunion, d’une salle humide, d’un atelier de torréfaction équipée de six foyers modernes avec des plateaux en inox, d’une salle de repos d’une paillote, d’un lot de matériel de transformation de gari ainsi que d’un tricycle tout neuf.

La réalisation de ces IEM a couté environ 200 millions de francs CFA et représente le nouveau bijou des bénéficiaires qui ne tarissent pas en remerciement.

Les bénéficiaires heureux prennent des engagements

Chacune des étapes de la visite a connu une foire aux remerciements. Élus et acteurs, chacun à leur manière ont adressé des mots de gratitudes au programme pour les équipements gracieusement mis à leur disposition. « Ce jour est jour de joie pour nous, car ce joyau témoigne de notre bonne fortune. C’est le moyen par excellence pour que la renommée de village Gankpétin dépasse les frontières de notre pays. Et cela grâce à ACMA 2 que je remercie ainsi que toute l’assistance » a déclaré Benjamin Adjinda, Chef d’arrondissement de la localité. Les femmes quant à elles, sont résolues à exploiter efficacement leur nouveau centre. « Nous vous promettons de faire bon usage de ce centre que vous venez de nous offrir. La prochaine fois que vous reviendrez ici, vous serez agréablement surpris de l’usage qui est fait » a assuré Collette Mandohonan, porte-parole des femmes de Gankpétin.

L’édile de Dassa Zoumè, Nicaise Fagnon accueillant la responsabilité qui revient à la commune pour la gestion durable des deux centres a exprimé à chaque fois son intérêt pour leur sécurisation.   Il a donc exhorté les populations à y veiller de très près.

Notons qu’avant Dassa Zoumè, des infrastructures ont été réceptionnées à Bantè et à Bobè. L’équipe s’ébranlera sur Ouèssè ce jour pour le même exercice.

Méchac AWOKOLOÏTO

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :