agro-business

ACMA 2 : Après un an d’avancées remarquables, les SAE partenaires prennent des résolutions pour plus d’impact en 2020

La première année de facilitation de l’accès aux intrants et innovations agricoles s’étant achevée, les Structures d’Appui à l’Entreprenariat (SAE) partenaires du programme Approche communale pour le marché agricole-phase 2 (ACMA 2) et les acteurs de mise en œuvre du programme, se sont réunies du 28 au 30 janvier 2020 à Bohicon  pour capitaliser les acquis de l’année écoulée et de définir de nouvelles orientations pour impacter davantage les producteurs.

Identifié comme base de l’intensification des systèmes de production des Pôles d’entreprise agricole pour la mobilisation de l’offre, le mécanisme de facilitation de l’accès aux intrants fait partie des trois volets stratégiques du premier domaine d’intervention du programme ACMA. Ces assises auxquelles ont également participé des représentants de producteurs ainsi qu’une délégation du programme dirigée par Alexis Ntamavukiro, Chef adjoint du Programme ACMA 2, ont donc permis de passer en revue les performances des SAE, d’effectuer une analyse des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces pour mieux réussir la campagne 2020. « Nous voulons en général être orientés vers les résultats. Mettre ensemble toutes les leçons apprises et les innovations que nous avons et les orienter vers les résultats pour augmenter l’offre de produit et pouvoir faire face aux besoins du marché pour les différentes spéculations » a souligné Alexis Ntamavukiro.

Mieux aguerries, SAE et ACMA 2 désormais au même diapason

Au cours de l’année écoulée, les SAE ont fait face à des difficultés de divers ordres qu’ils ont pu juguler avec l’appui du programme. Saisissant l’occasion de ces assises, ils sont parvenus ensemble avec les cadres d’ACMA2, à adopter trois résolutions qui consistent à, concentrer les activités au niveau des infrastructures économiques et marchandes, aller à l’échelle des innovations puis communier toutes les innovations au niveau de chaque volet stratégique d’intervention.

Face à cette entente consensuelle, Alexis Ntamavukiro ne cache pas son enthousiasme. « Je suis satisfait des assises, mais la satisfaction dépendra de comment les SAE et nous-mêmes allons mettre en œuvre l’activité. Nous voyons qu’il y a assez de performances et de capacités pour mettre en œuvre le plan 2020 et arriver à bout. » a-t-il reconnu. Conscientes des défis qui s’imposent désormais, les SAE prennent des engagements. «  Nous devons suivre rigoureusement les bénéficiaires, collecter efficacement les données et continuer rigoureusement les activités  a déclaré pour sa part, Vincent Odjobo, Directeur exécutif de l’Ong ADB.

Méchac Awokoloïto

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité
%d blogueurs aiment cette page :