ActualitésAfrique

AGRF 2019 : les présidents Nana Akufo-Addo et Mahamadou Issoufou confiants pour la sécurité alimentaire en Afrique

Lancé mardi dernier sur le thème « Grow Digital: tirer parti de la transformation numérique pour créer des systèmes alimentaires durables en Afrique », l’African Green Revolution Forum (AGRF) bat son plein au centre international de conférence d’Accra au Ghana jusqu’au 6 septembre. Considéré comme le forum le plus important et le plus influent au monde pour l’agriculture africaine, l’AGRF 2019 n’a pas dérogé à la règle en réunissant dans un panel de haut niveau modéré par l’ancien premier ministre britannique Tony Blair, les présidents ghanéen et nigérien, le premier ministre du Rwanda, le vice-président du Nigéria et d’anciens chefs d’Etats et de gouvernement du continent ce mercredi 4 septembre 2019.

Axé sur l’utilisation des TIC pour atteindre la sécurité alimentaire, ce panel précédé d’une valse de discours, a permis aux chefs d’Etats et de gouvernement de mettre en avant, la politique mise en œuvre par leur pays respectif pour atteindre la sécurité alimentaire. Conscients de ce que le numérique représente une grande opportunité pour impulser la révolution verte sur le continent, Nana Akufo-Addo a estimé que c’est « une chance pour l’Afrique si des millions de personnes ont accès au numérique car l’on pourra mieux implémenter les politiques et programmes mieux que par le passé ». Pour le président Ghanéen, son pays et in fine toute l’Afrique a « le potentiel de se nourrir et d’exporter  des produits agricoles vers d’autres régions du monde afin de démentir les stéréotypes de pauvreté et de famine qu’on colle au continent.»

Le président du Ghana aux côtés des autres panélistes ce 04 sepetembre 2019 à Accra

Abondant dans le même sens, le président du Niger a laissé entendre que son pays a très tôt pris les taureaux par les cornes pour montrer que « sècheresse n’est pas synonyme de famine ». Ainsi, le Niger applique depuis quelques années la politique des 3N entendez « le Nigérien nourrit le Nigérien » pour atteindre la sécurité alimentaire a déclaré Mahamadou Issifou. Des initiatives qui s’appuient pour la plupart sur le numérique afin d’offrir à toutes les couches de la population un accès à la nourriture comme l’ont rappelé le vice-président du Nigéria Yemi Osinbajo et Edouard Ngirente, premier ministre du Rwanda.

Les panélistes ont lancé un appel à tous les dirigeants africains afin que l’accord de Malabo soit appliqué afin d’impulser et d’implémenter durablement, la révolution verte en Afrique.

André Tokpon

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité