Actualitésagro-business

ACMA 2 : Journalistes et acteurs PEA outillés sur le partenariat médias du programme

Soucieux de la pérennisation des acquis antérieurs et de l’atteinte de ses objectifs, le Programme ACMA 2 a organisé du 25 au 27 juin 2019,  un atelier d’échanges avec les médias partenaires et les acteurs des pôles d’entreprises agricoles à l’hôtel Princesse de Bohicon.

Pendant trois jours, les participants à cet atelier ont identifié et établi, dans une ambiance bon enfant, les pistes d’actions pour réellement atteindre les objectifs du programme ACMA 2. Après la cérémonie d’ouverture et la première communication animée par Constant Dangbegnon, Chef du programme ACMA 2, chaque responsable des onze (11) radios partenaires invité a exposé à l’assistance les activités qu’elle a déjà menées, leurs impacts sur les populations, les difficultés rencontrées et les perspectives en vue d’une amélioration des résultats.

Lire aussi : Commercialisation de maïs au Bénin : la FUPRO dotée d’un magasin de stockage de 1000 tonnes

Les participants ont ensuite suivi avec attention,  la présentation du plan média qui régit le partenariat entre les médias et le programme ACMA 2. Occasion pour Olga Kokodè, Chargée de communication du programme, de rappeler les cinq (05) domaines que couvre ce partenariat. Les médias partenaires se sont mis d’accord avec la présentatrice sur les modalités d’exécution des cahiers de charge. Ils ont alors travaillé à l’élaboration et à l’adoption en plénière, du planning des émissions dans le cadre du programme.

Les professionnels des médias au cours de l’atelier à Bohicon le 27 juin 2019

 

Daniel Nana Sei Mensah, Spécialiste en communication bilingue du programme est revenu quant à lui,  sur les attentes du programme ACMA 2. Ce qui a permis de repréciser certains contours du partenariat et d’éclairer la lanterne des uns et des autres. Les participants sont désormais mieux informés sur les organismes en charge de l’exécution du programme ACMA 2, la part des organes publics par rapport au programme, la méthode de recouvrement de la taxe de développement locale (TDL) par la commune puis l’appel à la vigilance quant à la récupération politique des activités d’ACMA 2.

Ils ont alors procédé à l’établissement d’une feuille de route d’exécution générale de la nouvelle phase du partenariat impliquant toutes les parties prenantes .Tous satisfaits par l’objet de leur rencontre et des activités de la journée, les participants ont souhaité que ce partenariat se renouvelle pour concrétiser les ambitions du programme à l’horizon 2021.

Le chef programme Constant Dangbegnon s’adressant aux professionnels des médias

Rappelons que le programme ACMA 2 est un projet mis en œuvre sur quatre (04) ans et financé par l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas. Il intervient dans quatre départements (Collines, Zou, Plateau Ouémé) et vise à accroître les échanges commerciaux des produits agricoles par les producteurs et transformateurs organisés afin d’améliorer les revenus des acteurs économiques à la base. Il est piloté par l’IFDC en consortium avec CARE International Bénin/Togo et l’Institut Royal des Tropiques (KIT).

 

Méchac AWOKOLOÏTO

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité