Sculpture : La trouvaille de Flora Adido Choucounou pour mettre en valeur les fruits et légumes

1 mois déjà

Juriste spécialisée en droit bancaire, droit financier, Flora ADIDO CHOUCOUNOU est la Responsable de Blessing Valley. Spécialisée dans la sculpture sur les fruits et les légumes, l’on peut se poser la question de savoir comment elle s’est retrouvée dans l’agroalimentaire malgré sa formation de base? A côté du savoir-faire, la passion est la pièce maîtresse qui a conduit Flora ADIDO dans le monde agroalimentaire. Elle adore faire les choses avec soins et détermination. C’est à dire, présenter avec soins et finesse les tables de dessert, les mets et les buffets. Ainsi, de fils en aiguilles, elle a donc constaté que lors des grandes manifestations, les fruits sont simplement empilés et ne présentent pas un bon aperçu, donc n’attire pas les invités ou les consommateurs.

Elle a décidé de changer la donne en faisant des recherches de centre de formation indiqué pour se spécialiser dans la sculpture sur les fruits et légumes en vue d’apporter un plus aux buffets lors des manifestations comme les cérémonies de mariage, de baptême, de communion, d’anniversaire et autres. C’est au Nigeria qu’elle a pu avoir un centre de formation plus proche. Par ailleurs, quelques pays d’Asie et d’Afrique font de la sculpture sur les fruits et les légumes, ainsi, le Bénin vient rallonger la liste par l’entremise de la compatriote Flora ADIDO.

Flora ADIDO CHOUCOUNOU

Pour elle, le salon Agrifinance est venu à point nommé pour lui permettre de mettre en relief ce qu’elle fait. Ainsi, le béninois lambda peut se procurer une bonne table de fruits et légumes pour les différentes cérémonies. Blessing Valley présente également des tables de dessert, les arbres de fruits présentés différemment, des mélanges de fruits et de lait pour le plaisir et la bonne santé du consommateur. A l’étape actuelle, Flora ADIDO vole de ses propres ailes. Elle n’a donc aucun appui, d’une structure ou d’une autorité quelconque. Selon elle, il faut se battre et produire du bon avant d’espérer un quelque accompagnement. Elle œuvre donc pour perfectionner tout ce qu’elle fait pour servir d’exemple à son entourage.

Quant à la valorisation des produits du terroir, elle invite en premier lieu les autorités à consommer les produits « made in Benin ». Elle pense que ce faisant, les entrepreneurs du secteur agricole et autres pourraient voir leurs activités prospères. D’autre part, étant membre du « Mouvement Sachet Héééloué », Flora ADIDO entend lutter contre l’utilisation des sachets et matières plastiques. De ce pas, tous ces produits sont distribués dans des emballages biodégradables. Et, elle encourage tous les entrepreneurs comme elle à œuvrer pour la promotion des emballages biodégradables pour la préservation et la protection de l’environnement.

Franck Agossou

André Tokpon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *