ACMA2 : Les acteurs des PEA outillés pour mieux participer aux foires et salons

2 mois déjà

Dans le but  de faciliter l’accès des acteurs économiques (producteurs, transformateurs, commerçants, etc…) des Pôles d’Entreprise Agricole (PEA) aux marchés locaux et sous régionaux, le Programme Approche Communale pour le Marché Agricole au Bénin – phase 2 (ACMA 2)  a entrepris une série de formation à l’endroit de ses bénéficiaires depuis mardi dernier. Cette formation vise à aguerrir les acteurs économiques des PEA en vue de leur participation aux foires et salons nationaux ou sous régionaux.

Après une première vague de 100 acteurs des départements du Zou et des Collines formée à Dassa, une seconde vague de 100 acteurs en provenance des départements de l’Ouémé et du Plateau, reçoit actuellement les conseils des cadres d’ACMA 2 à Bohicon. Issus des 7 spéculations appuyées par le programme en l‘occurence le maïs, le gari, le palmier à huile, le poisson, le piment, le soja, l’arachide et dérivés, ces acteurs des PEA ont été entretenus sur les stratégies de marketing, la satisfaction de la clientèle et surtout l’importance de la foire.

Lire aussi : Bénin : Pôles d’Entreprises Agricoles, l’approche qui facilite l’accès des acteurs agricoles aux marchés

« Notre objectif est de professionnaliser les acteurs des PEA, c’est pourquoi, ils reçoivent de temps en temps des formations qui vont les aider à mieux gérer leur entreprise, de sortir pour assurer la visibilité de leur produit et aussi de voir ce qui se passe à l’extérieur et d’échanger avec leurs pairs » a dit Juliette Aziaglo, facilitatrice de marché des départements de l’Ouémé et du Plateau pour le compte d’ACMA2. Un partage d’expérience en soi qui a déjà pris corps au cours de cette formation. En effet, certains acteurs ayant déjà participé à des foires et salons avec l’accompagnement du programme ACMA, ont partagé avec leurs pairs, leurs expériences afin de les édifier et voir aussi avec les encadreurs, comment améliorer les insuffisances.

« ACMA m’a déjà accompagné à participer à des foires et salons en m’aidant dans la présentation de mon produit. J’ai déjà partagé cette expérience avec les membres de mon groupe (au nombre de huit) et c’est pour mieux m’aguerrir que je participe à la présente formation » a témoigné Emma Klouyo, transformatrice de poisson à Adjarra. Rappelons qu’ACMA 2 vise à consolider les acquis de la phase I à travers des actions ciblées sur les chaînes de valeurs des produits (accès aux intrants et innovations, accès au financement, et commercialisation et professionnalisation) et des dynamiques multi-acteurs prenant en compte des ressources et potentialités disponibles au sein des Communes.

André TOKPON

André Tokpon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *